Actualités

Projet artistique Option théâtre : "Voyage(s)" - Voyage 1 : Passion Japon

Par admin lyc-kastler-guebwiller2, publié le jeudi 23 avril 2020 11:23 - Mis à jour le jeudi 23 avril 2020 20:27
Japon.png

Voyage 1 : Passion Japon

« J'adore le Japon, et ce, depuis toute petite. Mon père m'a offert mon premier manga, ma mère avait, elle aussi, une passion pour le Japon, adolescente. Je vis donc sa passion, plus intensément encore. Il y a des films animés japonais que j'aime énormément, comme Kimi no Nawa qui est un film magnifique, autant au niveau du graphisme que de l'histoire. Mais le film qui reste dans mon cœur, est Le conte de la princesse Kaguya. C'est un pur chef-d'œuvre, plein de poésie et de légèreté. 

La comptine "Warabe Uta" est une comptine chantée par une nymphe de la Lune. Elle m'inspire mélancolie, douceur, amertume, protection. Une sensation unique !

J'espère que vous ressentirez, autant que moi, ce mélange de sentiments incroyablement tendres. J’ai voulu faire passer, dans ma manière de chanter, toutes les émotions qui m’ont traversée lorsque j’ai découvert le film et la comptine. »

Alicia Dabreau (TL)

 

Le Conte de la princesse Kaguya, Réalisateur : Isao Takahata

D’après "Le coupeur de bambou", un conte populaire considéré comme un des textes fondateurs de la littérature japonaise. Le conte met en scène, Kaguya, "la princesse lumineuse", découverte dans la tige d'un bambou par des paysans…

Extraits de la comptine interprétée par Alicia

Tourne sans fin moulin à eau tourne,
Demain comme aujourd'hui et hier,
Tourne et que le soleil éclaire la terre,
Tourne et que le soleil éclaire la terre.
(…)

Que viennent le printemps, l'été, l'automne avant l'hiver,
Que viennent le printemps, l'été, l'automne avant l'hiver.
Tourne sans fin moulin à eau, tourne,
Passé lointain m'entends-tu ?
Reviens et donne-moi mon pauvre cœur perdu,
Reviens et donne-moi mon pauvre cœur perdu.

(…)
Oiseaux, insectes et bêtes sauvages,
Feuillages, herbes, fleurs,
Portent la vie, donnent des fruits et puis meurent,
Naissent, grandissent chaque jour et puis meurent.
Tombe la pluie, souffle le vent,

Que tourne sans fin la roue du temps
Moulin à eau, tourne et tourne à l'infini
Jour après jour, moulin à eau donne la vie.