Actualités

Les élèves de Terminale L à Strasbourg

Par admin lyc-kastler-guebwiller2, publié le vendredi 7 décembre 2018 17:44 - Mis à jour le vendredi 7 décembre 2018 17:44
PART_1544104743297.jpg

Lors d’une journée de sortie organisée à Strasbourg, le 05 décembre, les élèves de TL2 et de spécialité arts plastiques ont pu découvrir certaines œuvres étudiées en cours, présentées dans les collections permanentes du musée d’art moderne et contemporain de la ville (MAMCS). Puis ils observèrent les déploiements d’objets assemblés et les tissages de l’artiste Joana Vasconcelos occupant les salles du rez-de-chaussée du musée ainsi que sa grande installation dans l’espace du grand hall d’accueil.

Après le déjeuner et un passage par le marché de Noël, place de la Cathédrale, ils poursuivirent par la visite du musée des Beaux-arts pour un groupe et de celle du musée de L’Œuvre Notre-Dame pour l’autre, qui présentait un parcours explicatif autour des iconographies du Diable dans tous ses états à l’époque médiévale…

Les croquis et explications récoltés seront mutualisés et serviront leurs projets de dossier de pratique du
baccalauréat de spécialité artistiques ainsi que leurs épreuves de philosophie…


« Joana Vasconcelos est une artiste portugaise qui figure parmi les artistes les plus reconnues de la scène contemporaine. En effet, elle a été la première artiste-femme invitée à exposer au Château de Versailles (2012), elle représente le Portugal à la Biennale de Venise en 2013 et fait l’objet, en 2018, d’une vaste exposition au musée Guggenheim de Bilbao. Son travail combine objets usuels, arts appliqués et savoir-faire issus de la culture portugaise comme la céramique, la broderie ou encore la ferronnerie. De cette rencontre naissent des sculptures, des installations et des monuments que l’artiste a fréquemment installés dans l’espace public.

Joana Vasconcelos est une artiste qui manie l’humour et la fantaisie tout autant qu’elle développe une œuvre au contenu politique éminemment ancrée dans la société d’aujourd’hui. La question de la domesticité est au cœur de ce projet qui emprunte son titre à l’univers pop rock du groupe Queen et propose à chacun et chacune de cheminer dans cet intérieur qui sollicite tous les sens : les œuvres se présentent au regard, certaines peuvent être touchées quand d’autres diffusent de la musique ou exhalent une odeur âcre.

Agencée à la façon d’un appartement avec corniches, moquettes et couloirs, la salle d’exposition du MAMCS se transforme, le temps de l’exposition « I Want to Break Free », en demeure extravagante où les objets se voient dotés de pouvoirs extraordinaires. »
https://www.musees.strasbourg.eu/happy20-joana-vasconcelos