Actualités

Mot de la semaine

Par Christian Kaemmerlen, publié le vendredi 3 septembre 2021 07:22 - Mis à jour le dimanche 23 janvier 2022 16:31
HORLOGE.jpg

Je compare la science à un ballon qui est en train de se gonfler. Plus il augmente de volume, plus le nombre de ses points en contact avec l'inconnu s'accroît. Et j'ajoute même, non pas avec l'inconnu, mais parfois avec l'inconnaissable. Car il y a probablement des choses que nous ne saurons jamais. Il faudra se résoudre à ignorer. Seulement l'homme n'aime pas ignorer. IL préfère inventer des théories souvent discutables pour palier ses ignorances.

Théodore Monod (1902 - 2000)